Taxe d’habitation : la supprimer pour qui ? Pour quoi ?

  • Home
  • Presse
  • Taxe d’habitation : la supprimer pour qui ? Pour quoi ?

Tribune de décembre 2017

Rezé Mensuel #127

 

L’Assemblée Nationale a voté en première lecture la suppression sur 3 ans de la taxe d’habitation, soit disant pour 80 % de la population. A qui profite cette évolution ? A Rezé, toute une part des foyers est déjà dispensée ou en partie allégée du paiement de cette taxe. Ce sont les foyers les plus défavorisés financièrement.

 

Priver les collectivités de cette ressource, c’est juste se tromper de cible. La société en crise est le fait d’un modèle économique libéral agressif qui enrichit une poignée en pompant l’argent des autres. Non seulement les plus pauvres ne seront pas soulagés de cette taxe puisqu’ils en sont déjà dispensés, mais de plus, leur quotidien qui était en partie facilité par les services de la Ville sera rendu plus difficile. Car les collectivités ne pourront pas leur assurer les mêmes services avec autant de ressources en moins (plusieurs millions d’euros par an pour Rezé).

 

Une compensation est prévue la première année…et après ? Qui peut croire un seul instant qu’endetté comme il est, le gouvernement va la maintenir ? De plus en plus, la fracture entre la politique nationale et celle des communes s’agrandit : d’un côté, on taille sans discernement dans des mesures qui étaient certes imparfaites, mais qui tentaient d’assurer des moyens aux élus de terrain, de l’autre, on tente de colmater chaque jour les effets de la crise qui fait de plus en plus de victimes.

 

Réformer d’accord, si c’est pour donner plus de justice. Avec cette suppression, rien n’est moins sûr.

Tags: