Sénégal : une convention pour la solidarité

Depuis le début de ce mandat, Marie-Isabelle YAPO, élue en charge du suivi des relations internationales avec la commune de Ronhk, au Sénégal, a porté à bras le corps sa délégation. Les déplacements, dans le cadre des relations internationales, lui auront permis de prendre la mesure de l’ampleur de l’effort de solidarité nécessaire. La signature de cette convention est, d’une certaine façon, l’aboutissement de ce long travail.

CONVENTION DE COOPERATION AVEC LA COMMUNE DE RONKH – SENEGAL

Ronkh et Rezé développent des politiques de coopération décentralisée depuis 2007 qui ont mis en évidence leur volonté commune d’établir des relations suivies et de concevoir des projets communs. La ville de Commercy, via l’OMCI participe également à cette coopération. Les trois collectivités ont développé conjointement un programme d’assainissement et d’accès à l’eau potable pour la population du territoire de Ronkh. Celui-ci a débuté en 2007, il comprend plusieurs tranches dont la dernière devrait se terminer en 2021.

A ce jour, la complémentarité entre les trois communes et le soutien des financeurs de l’Agence de l’eau Loire Bretagne et de Nantes Métropole ont permis l’accès à l’eau potable dans 15 villages pour 15 000 habitants. Les prochains travaux permettront à 5 000 villageois supplémentaires d’accéder à l’eau potable. Ils sont planifiés de la façon suivante :

– Au cours de l’année 2019, seront équipés 4 nouveaux villages (Ouro l’Islam, Guilado 2, Gaé Diawar, Gade-A-Toumani) et seront effectués les travaux d’amélioration de la qualité de l’eau à Ronkh et à Diawar.
Pour cette tranche, les financements validés sont les suivants :

  • – Rezé : 22 000 €
  • – Commercy : 8 000 €
  • – Ronkh et usagers : 9 012 €
  • – Nantes Métropole : 50 000 €
  • – Agence de l’eau Loire Bretagne : 90 000 €

La subvention Ville de Rezé de 22 000 € a été validée par le Conseil Municipal du 8 avril 2019 et sera versée à la Commune de Ronkh, plus précisément au cadre d’appui au développement (CADEC) Nantes Métropole (50 000 €) et l’Agence de l’eau (90 000 €) verseront les subventions à la ville de Rezé qui les reversera à la Commune de Ronkh, plus précisément au cadre d’appui au développement (CADEC) La subvention de Commercy ne transitera pas par la Ville de Rezé, elle sera directement versée par Commercy à Ronkh.

– La dernière tranche, composée de deux villages (Foy et Gawdyeul), sera proposée à la validation du budget prévisionnel 2020 de la ville de Rezé et les co-financeurs seront à nouveau sollicités par la Ville de Rezé. Le prévisionnel des travaux reste à établir.

Fin 2021, l’ensemble des travaux apporteront l’eau potable à 20 000 villageois du territoire de Ronkh et de Diawar.
Concernant le projet Typha Le Typha est une plante invasive qui pousse dans le fleuve Sénégal, au détriment de la faune et de la flore. Sa transformation a des impacts positifs dans les domaines écologique, social et économique tels que démontrés au Sénégal et en Mauritanie. La commune de Ronkh exposée à cet environnement a sollicité la ville de Rezé pour l’accompagner à mener un diagnostic de faisabilité de transformation du typha sur son territoire.

Nantes Métropole a accordé à la ville de Rezé une subvention de 30 000 € pour financer l’étude qui sera co-pilotée par Rezé et Ronkh. La ville de Rezé reversera cette subvention à Ronkh, plus précisément au CADEC. L’étude sera menée entre 2019 et 2020.
L’objet de la convention 94 Une nouvelle convention de coopération entre les communes de Ronkh et Rezé est proposée afin de formaliser le contenu des projets, leur durée, leur financement ainsi que les circuits des subventions.

Tags: