La coopération : solution radicale des transitions

  • Home
  • Presse
  • La coopération : solution radicale des transitions

La coopération : solution radicale des transitions

RM#131 – Avril 2018

 

Une des difficulté majeure des transitions n’est pas technique ni financière, elle réside dans notre capacité collective à dépasser les postures des uns et des autres, en particulier de celles et ceux qui détiennent pouvoirs et privilèges, qu’ils soient financiers, techniques, politiques ou moraux…

Pour dépasser cela et entrer pleinement en transition, il est nécessaire de réinventer nos pratiques de coopération vers des pratiques plus radicales. Radicales ? Cela signifie-t-il d’être inflexible dans ses exigences ? De porter haut et fort sa vérité, vent debout, sans lâcher une once de ses revendications face à l’autre ? Cet autre qui ne pense pas comme moi, au pire par malveillance, au mieux par ignorance ?

Par définition, ce qui est radical est « ce qui vise à agir sur les causes profondes de ce que l’on veut modifier ».

En matière de transitions, ce qui est radical, c’est justement de s’ouvrir aux autres, de les écouter avec bienveillance et humilité, de chercher des convergences pour imaginer des solutions permettant d’avancer… ensemble !

Les défis sociétaux qui nous attendent dans les décennies à venir ne pourront souffrir de n’être les sujets que de quelques-uns. De notre capacité à s’en saisir collectivement naitra l’espoir d’un avenir désirable.

La transition est un défi, sa réussite dépend de nos capacités collectives à le relever.
De la même manière, son échec sera le fruit de notre incapacité à travailler ensemble.

 

Tags: