Cultiver la cité

Tribune du Rezé Mensuel #143

Été 2019

A L’heure où l’environnement se dégrade, ou les logiques productivistes et libérales montrent leurs limites, le temps est venu de chercher des solutions.

Pour les écologistes, celles-ci se trouvent dans une multiplicité d’expérimentations.
Celle de cultiver la cité nous séduit. Il s’agit d’une ferme urbaine coopérative, un lieu de vie et de rencontre entre habitant-e-s. C’est aussi une invitation à ce ré-approprier son alimentation dans un cadre coopératif inclusif, écologique et solidaire.
Ainsi, l’objectif est de mieux vivre ensemble et de développer un nouveau pouvoir d’agir, au cœur du quartier.

C’est un projet associatif et coopératif simple et à la portée de chacun. Il consiste à s’engager quelques heures par mois dans la vie de la ferme, à participer à différentes tâches telles que cultiver, semer, désherber…
En retour, une partie de la production est dédiée à la consommation personnelle des membres. Une équipe de coordination assure l’accompagnement de la démarche. Celle-ci est inspirée de la permaculture et porte une vision humaniste et équitable. Le projet pourrait être infléchi en fonction des quartiers où sera installée la ferme pour favoriser l’accès de publics isolés ou en situation de précarité.

La mise en réseau avec des associations locales, dans une logique inter-générationnelle, susciterait  la participation des habitants.

Cultiver la cité contribue à repenser et expérimenter l’agriculture comme une composante intrinsèque de la ville, en permettant à chacun-e de devenir acteur ou actrice de son alimentation et de sa qualité de vie.

 

Tags: