Colette Reclus, une élue de proximité à Pont-Rousseau

La réunion publique qui s’est tenu le 6 octobre dernier, en présence du Maire Gérard Allard, a été l’occasion de présenter aux habitants les différents projets qui sont portés à Pont-Rousseau. Une sorte de point d’étape pour un quartier en perpétuelle mutation dont Colette Reclus est l’adjointe.

Pont-Rousseau, c’est l’entrée de Rezé. Une situation stratégique qui révèle de forts enjeux et qui anime Colette Reclus d’une volonté de s’impliquer auprès des habitants. Elle est assistée dans ses missions par Stéphanie Cotrel conseillère municipale. Même si elle est aussi adjointe à la Blordiere, Pont-Rousseau est son quartier de résidence. C’est également, pour elle, sur le terrain que le dialogue trouve sa place, en proximité des Rezéens. Car c’est en rencontrant les habitants, en échangeant avec eux, en dialoguant avec les acteurs associatifs que la vie du quartier se co-construit, dans le partage.

Des projets dans l’axe de la Ville-nature que portent avec énergie l’adjointe de quartier, en co-élaboration avec les différents partenaires, tels que l’aménagement des bords de Sèvre afin d’en préserver la riche biodiversité. Cette rive de la Sèvre a dorénavant sa promenade bucolique et récréative, une trame verte qui s’intègre dans le quartier. Un poumon vert essentiel pour cette entrée très fréquentée de la Ville.

Mais c’est aussi le jardin collectif de la Barbonnerie qui fait exemple pour la politique municipale. Le fameux permis de jardiner, véritable outil en faveur de la réappropriation des espaces publics par les habitants, en est l’atout. C’est ce genre de projets, en étroite concertation entre acteurs, qui enthousiasme l’élue écologiste.

La créativité est aussi le moteur de Pont Rousseau avec ce formidable vivier artistique qu’est la Bonnetterie, lieu interdisciplinaire où chaque Rezéen rencontre des artistes, des graphistes, des tapissières, une ressourcerie informatique… La variété des approches et des pratiques dans le partage.

On peut le dire, Pont-Rousseau n’est pas un quartier tout à fait comme les autres au regard de toute cette diversité empreinte de mixité, soucieuse du vivre ensemble, qui se créée et évolue dans le partage. Le partage, la mixité sociale, des valeurs porteuses d’espoirs aussi pour Colette Reclus.