Accueil des migrants climatiques : un devoir !

  • Home
  • Presse
  • Accueil des migrants climatiques : un devoir !

Les alertes sur le changement climatique que les écologistes lancent depuis plus de 25 ans sont méprisées. Pourtant, elles pointaient les conséquences dévastatrices en certains endroits fragiles du globe. Depuis plus de 25 ans nous évoquons les « réfugiés climatiques ». L’actualité les met sur le devant de la scène.

Prétendre que des femmes et des hommes viennent uniquement profiter de notre système d’allocations, alors qu’ils ont mis leur vie en danger en traversant les déserts, puis l’ont remise en danger en traversant la Méditerranée, et les rejeter est lamentable. Au contraire, nous n’avons d’autre attitude que de les accueillir, à double titre : d’abord pour une élémentaire humanité. Mais aussi parce que NOUS sommes a&aussi responsables du drame qui touche l’Afrique et l’Asie. Parce que notre modèle de société, avec la croissance comme seule boussole, est responsable du changement climatique. La France a épuisé sa part de consommation de planète avant même le mois de juillet. Rezé a sa propre part, et doit prendre sa part dans l’accueil des déshérités qu’elle produit, bien sûr à sa mesure.

Le débat sur qui doit faire quoi entre les collectivités locales et l’État doit rester en deuxième rideau. Certes, c’est à l’État de mettre d’abord les moyens adéquats. Mais les enjeux pour l’Humanité ne peuvent souffrir d’un immobilisme local qui nierait notre part de responsabilité dans la détérioration du climat.